Quelle triplette choisir ?

  vous donne quelques conseils sur :

La matière :

Acier au carbone ou inox, c'est souvent plus une question de sensation que de qualité. Certain joueurs, avec une peau "acide" attaque la surface de l'acier plus fortement que des joueurs  à la peau sèche.

En effet les boules en acier carbone rouillent, et si certains joueurs apprécient cette surface pour sa tenue en main, d'autres préfèreront l'inox qui garde un aspect propre et lisse.

La boule en acier carbone doit faire l'objet d'un entretien régulier, nettoyage avec un chiffon légèrement huilé.

Diamètre :

Avec un choix allant de 71 à 76 millimètres, le diamètre doit correspondre à la taille de vos mains.

Parmi les différentes méthodes connues, nous avons sélectionné celle-ci :

Mesurer la distance en centimètres entre l’extrémité de votre majeur et l’extrémité de votre pouce. Convertissez en diamètre cette mesure selon le tableau de correspondance ci-dessous :

Distance mesurée

17

18

19

20

21

22

Diamètre

71

72

73

74

75

76

Quant à écouter les conseils du type, "un pointeur joue de petit Ø car ils sont plus durs à toucher" ou encore, "les tireurs jouent avec de gros Ø car cela donne plus de chance de faire un carreau" ….....On y croit pas, alors que d'avoir une boule bien adaptée à sa main, ça on y croit.

Le poids :

Plus la boule est lourde, plus elle s'écrase, plus elle est légère, plus elle rebondie. Inconvénient, plus elle est lourde, plus on fatigue... aussi pour les tireurs, la légèreté est appréciable, et leur choix s'orientera vers des boules plus légères.

Les stries :

Elles permettent, tout comme la couleur, de reconnaître ses boules. Mais surtout elles fournissent à la main une accroche qui favorise la réalisation d"effets" sur son lancé. Les pointeurs affectionnent les stries alors que les tireurs les évitent. Les milieux choisissent une strie simple qui ne gêne pas quand on veut tirer ....Notre strie spécifique Toropetank de type "balle de tennis" convient tout autant aux tireurs qu'aux milieux et qu'aux pointeurs.

La dureté :

La Fédération Internationale, dans son règlement, (http://fipjp.org/index.php/fr/reglements/agrement-boules) impose des règles strictes sur la dureté.

La dureté la plus basse autorisée est de 35HRC (soit 110 daN/mm²). Gros avantage, elles ne rebondissent pas, et de ce fait sont très précises. Principal inconvénient, elles s'usent assez vite.

La limite supérieure est quant à elle limitée à 55 HRC, dureté inexistante en boules de compétition, donc on s'en moque.

Appellation des duretés

  • très dure : > 130 daN/mm² ou >40 HRC

  • dure : 130 daN/mm² ou 40 HRC

  • demi-tendre : 120 daN/mm² ou 37 HRC

  • tendre : 115 daN/mm² ou 36 HRC

  • très tendre : 110 daN/mm² ou 35 HRC

En ce qui concerne Toropetank, les boules en acier au carbone sont dans la limite basse soit 35 HRC communément nommée très tendre.

Les boules en inox sont à 37 HRC soit demi tendres.

L'anti-rebond :

Certaines marques affirment avoir un "anti-rebond", c'est vrai qu'il y a des brevets, mais l'anti rebond est essentiellement lié à la dureté de la boule.

Avec tout ces conseils, vous êtes prêt à acheter les boules qui vous conviendront le mieux, sinon, n'hésitez pas à nous appeler pour plus de renseignements au 06 84 81 39 50

Bien sportivement